Vous êtes ici : Accueil > Notre Sélection Antivirus > G Data détecte un cheval de Troie dans un appareil Android

G Data détecte un cheval de Troie dans un appareil Android

G Data détecte un cheval de Troie dans un appareil Android Tous les adeptes du constructeur coréen ont entendu des rumeurs concernant le N9500, copie conforme du Samsung S4 mais à prix low cost. Le N9500 c’est quoi ? Il s’agit d’un smartphone Quad-Core, au même design que le S4, livré avec plusieurs accessoires comme des écouteurs, des coques ou des batteries, et commercialisé seulement entre 130 et 165 euros sur Internet. De quoi faire craquer les fans du petit bonhomme vert ou retourner la veste de ceux qui ont croqué la pomme à pleines dents. Cependant, adopter le N9500 n’est pas une si bonne idée… Explications fournies par G Data, éditeur de suites de sécurité.

Une fois le N9500 sorti d’usine, les experts de la firme allemande l’ont passé au peigne fin pour détecter toute anomalie. Vous ne devinerez jamais ce qu’ils ont pu trouver lors de l’analyse… Un programme espion sous forme d’un cheval de Troie a été intégré dans le système préinstallé du smartphone. Selon Christian Geschkat, chef produit des solutions de sécurité mobiles chez G Data « les possibilités qu’offre ce programme d’espionnage sont presque illimitées. Les cybercriminels peuvent tout simplement prendre le contrôle du smartphone. »

Détails de l’enquête menée par G Data

Ce programme espion dénommé ‘Android.Trojan.Uupay.D.’ est camouflé sous un faux service Google Play Store préinstallé. Il serait capable d’espionner l’utilisateur à son insu (localisation, écoutes téléphoniques, relevé des achats etc.), d’envoyer ses données personnelles vers un serveur localisé en Chine voire même de contrôler à distance l’appareil.

Vous vous dites qu’il suffit juste de le désinstaller, mais ce n’est pas si simple que ça. Les cybercriminels ont pris une longueur d’avance avec de nouvelles méthodes d’infection aussi innovantes les unes que les autres. Optant pour un programme intégré au système, il vous est alors impossible de le supprimer ni même de faire des mises à jour vu qu’elles ont été bloquées.

Quelles solutions ?

Face à plus de 1,2 millions de malwares existants et à de nouveaux qui ne cessent d’apparaitre, G Data invite les utilisateurs à être extrêmement prudents lorsqu’ils achètent un clone mais également à munir leur smartphone et leur tablette d’une suite de sécurité optimale.

Rendez vous sur https://www.gdata.fr/ pour suivre toutes les dernières actualités de l’éditeur.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article G Data détecte un cheval de Troie dans un appareil Android

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.